"Les forces de l'ordre ont stationné devant le domicile de Pascal Zaïda tôt ce vendredi autour de 6h45 mn", nous a confié un de ses proches. Il ignore pour l'instant le motif de leur présence mais selon lui, il se pourrait qu'il ait un lien avec la conférence de presse tenue ce 12 août par la Coordination nationale des OSC pour la Patrie (COP). Marcel Tankoano, son binôme du présidium lors du point de presse dit n'avoir pas encore reçu la visite des forces de l'ordre. Interrogé sur les raisons de l'arrestation de Pascal Zaïda par la Brigade Anti criminalité, Marcel Tankoano, membre de la Coordination nationale des OSC pour la Patrie (COP) a expliqué que ‘’c’est la hiérarchie militaire qui veut l’entendre sur le point de presse qu’il a animé hier 12 août. Selon ce que le commissaire nous a dit, on reproche à Pascal Zaïda d’avoir dit « Toutes les conditions sont réunies pour que ce régime quitte ». Pour nous, cette interpellation est inacceptable. La BAC a escaladé le mur du voisin pour rentrer dans le domicile de Zaïda , nous pensons qu’une convocation aurait suffit… Nous sommes dans l’attente de son avocat mais le commissaire nous a informé que s’il ne vient pas au bout de 2H, Zaïda sera auditionné ’’.
Face à la presse ce 12 août 2021, la Coordination nationale des OSC pour la Patrie (COP) a dépeint une situation sociopolitique chaotique avec une insécurité grandissante, la vie chère, la crise foncière et humanitaire. Pour elle, la machine gouvernementale est en panne d'initiative, d'anticipation et de volonté politique. "Les Burkinabè sont lassés par la fourberie du gouvernement MPP et ses alliés dont la spécialité depuis six (06) ans est la gabegie, le pillage, les détournements, le mensonge, l'arrogance et l'insouciance", estime Pascal Zaïda. Au regard de cette situation, la COP dit sonner l'alerte afin d'éviter le pire car "demain qui n'est plus loin, nous serons encore dans la rue contre son gré mais à lui demander de payer cash les turpitudes et drames de sa politique irresponsables." Pour Marcel Tankoano, des Burkinabè ne mesurent toujours pas encore l'ampleur de la situation. Pour eux "tant que à Ouagadougou, l'on arrive à circuler librement et consommer la bière, la vie peut suivre son cours", a-t-il regretté. Au sujet de la réconciliation nationale, la COP plaide pour le retour des exilés en l'occurrence, l'ex-président Blaise Compaoré avec un scénario à l'ivoirienne. "Je ne suis pas contre le jugement de Blaise Compaoré mais cette justice est partisane. Pourquoi ne pas s'inspirer du cas de la Côte d'Ivoire où malgré sa condamnation à 20 ans de prison, Laurent Gbagbo est rentré dans son pays ?", s'interroge Pascal Zaïda.
Précédemment Secrétaire national chargé des affaires juridiques et du contentieux et membre du bureau permanent du CDP, Boubacar Bouda a annoncé quitter le CDP à travers une correspondance dont nous avons obtenu copie. M. Bouda a siégé au CNT, le parlement de la transition pour le compte du CDP, avant d'être désigné commissaire à la CENI au titre du même parti. Chercheur au CNRST, Boubacar Bouda s'est vraiment révélé aux burkinabè au lendemain de l'insurrection populaire pour ses prises de positions courageuses à un moment donné où les cadres s'étaient mis à l'abri. Militant du CDP, depuis sa création, Boubacar Bouda bien que populaire au sein du parti dans le Boulkiemdé, est également réputé pour la discrétion qu'il cultive autour de sa personne.
Au cours de la semaine du 02 août au 08 août 2021, les Forces Armées Nationales ont conduit une série d’opérations dans le cadre de la sécurisation du territoire national à travers des activités menées au sein de Groupements de Forces dispatchés dans les secteurs Nord, Ouest et Sud. A Tokbangou, une unité du Groupement de forces du secteur Nord a été pris à parti, le bilan est de 15 militaires tués et un blessé ainsi que 04 VDP qui ont perdu la vie. Du côté du camp adverse, une dizaine de terroristes a été neutralisée. Le 06 août, une attaque d’individus armés au poste de gendarmerie de Dablo a été repoussée. Plusieurs terroristes ont été neutralisés et 03 gendarmes blessés ont été évacués. 02 chefs d’un groupe djihadiste agissant dans les secteurs Ouest et Sud ont été neutralisés ce 07 août 2021. Ces derniers étaient activement recherchés et à l’origine d’attaques contre les populations et les FDS de la zone. Le 08 août 2021 une escorte est tombée dans une embuscade au niveau de la commune de Toeni faisant 12 morts et trois blessés.
Page 19 sur 56