Le Conseil d’Information et de suivi des Actions du Gouvernement (CISAG) a tenue ce 09 septembre une conférence de presse pour donner sa lecture de l’actualité au Burkina Faso. Si le CISAG salut les annonces relatives à la mise en branle d’une stratégie nationale de sécurité, il déplore néanmoins la gestion de la crise éducative par le ministre Stanislas OUARO. ‘’La gestion de la crise avec les élèves n’a pas été responsable’’ a indiqué Issiaka OUEDRAOGO, président du CISAG. Pour lui, le ministre en charge de l’Education aurait dû rencontrer les élèves pour apaiser la crise. Le CISAG estime par ailleurs que les faits donnent raisons aux élèves car le ministre avait annoncé les réformes pour 2022 mais ‘’on a constaté que cela a été appliqué cette année, au BEPC il y’a eu un sujet au lieu de deux au choix ‘’. Quant à la conséquence de la crise des scolaires, le CISAG martèle son incompréhension vis à vis de la fermeture du lycée Zinda. ‘’Comment peut-on comprendre qu’on prend une décision pour le bien du personnel du Zinda mais les concernés n’y adhèrent pas?’’ s’est interrogé Issiaka OUEDRAOGO, président du CISAG. ‘’Le chef de l’État doit se débarrasser de certains ministres car ils nous créent des problèmes ’’, a-t-il ajouté. Concernant le fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante, le CISAG prône une réforme de l’institution. Selon le CISAG, les dépenses électorales pèsent lourdement dans le budget de l’État. Il invite par ailleurs la CENI a utilisé la Carte nationale d’identité (CNIB) comme seul document de votation.
Le ministère de la Santé a annoncé dans un communiqué diffusé ce mardi 31 août 2021 une "rupture de seringues pour l’administration du vaccin contre la tuberculose". Selon le communiqué, c'est une conséquence directe de la pandémie du Covid-19 et la suspension de l'approvisionnement en équipements médicaux à travers le monde que cette dernière a engendrée. En effet, le Burkina Faso a enregistré cette rupture depuis quelques semaines déjà. Loin de vouloir inquiéter les populations, le ministère de la Santé tient à "rassurer les usagers des services de santé et les populations qu’une livraison est attendue en ce mois de septembre et les dispositions sont déjà prises pour l’approvisionnement immédiat des formations sanitaires".
Une dalle sur le chantier de construction de l’Unité de Formation et de Recherche Sciences et Technologies et de la cité universitaire à l’Université Norbert ZONGO s’est effondrée ce mardi 31 août 2021, faisant 04 morts et 01 blessé. Cet accident est survenu vers 10H alors que les ouvriers procédaient à un décoffrage de ladite dalle selon le directeur de communication de l’université. Alertés, les sapeurs-pompiers assistés des forces de l’ordre et les autres ouvriers ont pu extraire un blessé qui a été immédiatement pris en charge au Centre hospitalier régional de Koudougou. « Malheureusement quatre corps sans vie ont été extraits des décombres, parmi lesquels trois étudiants de la filière Génie civil de l’Institut Universitaire de Technologie de l’Université Norbert ZONGO, en situation de stage pratique ». Une cellule de crise a été mise en place pour déterminer les causes de l’accident et situer les responsabilités.
La gendarmerie nationale a repoussé une attaque d’un convoi d’une entreprise minière dans la province du Namentenga ce 31 août. C’est dans la commune de Yalgo que l’attaque a été perpétrée par des hommes armés. Mais les gendarmes qui assuraient la sécurité du convoi de l’entreprise ont pu repousser l’assaut. Comme bilan, on enregistre un gendarme blessé et un terroriste abattu avec un lot de matériels récupérés. (Image archive )
Page 13 sur 55