×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 929
Dans un communiqué publié ce dimanche 05 septembre, la CEDEAO a déclaré condamné "avec la plus grande fermeté" le coup d'État ayant eu lieu en Guinée. "La CEDEAO exige le respect de l'intégrité physique du Président de la République, le professeur Alpha CONDÉ ainsi que sa libération immédiate et sans condition ainsi que celle de toutes les personnes arrêtées", peut on lire dans le communiqué. Felix Tshisekedi, Président en exercice de l’Union africaine et Moussa Faki Mahamat, Président de la commission de l'Union Africaine se sont également prononcés sur les récents événements et "condamnent toute prise de pouvoir par la force". Ces derniers appellent le conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine "à se réunir d’urgence pour examiner la nouvelle situation en Guinée et pour prendre les mesures appropriées aux circonstances”.
La junte dirigée par le Colonel Mamady Doumbouya, a affirme avoir arrêté le président guinéen Alpha Condé. Ce 05 septembre des tirs ont éclaté aux environs de 08 heures aux alentours du palais présidentiel. Dans la foulée la junte annonce la dissolution des institutions républicaines et la fermeture des frontières terrestre et aérienne. Désormais, un Comité national du rassemblement et du développement dirige le pays de Sékou Touré. Le leader du groupe, le Colonel Mamady Doumbouya était un légionnaire de l'armée française rappelé en 2018 pour diriger le groupement des forces spéciales guinéennes.
Selon plusieurs médias guinéens et internationaux, des tirs nourris ont éclaté ce matin 05 septembre à Kaloum où abrite la présidence de la République du pays de Sékou Touré. Des militaires sont visibles dans les rues selon des riverains. Pour JA, il s'agit d'une tentative de coup d'Etat. Des sources concordantes indexent déjà le Colonel Mamady Doumbouya, l'ancien patron des forces spéciales guinéennes d'être à la manœuvre. Ce dernier populaire auprès des troupes était tombé en disgrâce depuis un moment auprès des autorités guinéennes.
Les organisations de la société civile dans la région du Sud-ouest ont marché ce samedi 04 septembre à Gaoua afin de dénoncer le lynchage des 03 agents de la CCVA qui a eu lieu à Banlo. Selon nos confrères de Libre Info, les OSC étaient accompagnées de leaders religieux de la région du Sud-ouest et se dirigeaient vers le gouvernorat de la région du Sud-ouest. Cette délégation a été reçue par le Secrétaire général de la région Aboubacar Traoré. Afin d'empêcher qu'un drame pareil ne se reproduise dans la zone, le maire de Bouroum-Bouroum a publié un communiqué le 31 août dernier, priant les populations installées aux abords de la route nationale n°12 de quitter les lieux.
Page 12 sur 56
?>
1xbetbahiscombycasinoikimisliorisbetkaçak maç izlecasibomataşehir escortjojobet girişsahabet girişmatadorbetcasibomMeritkingjojobetcasibomMeritkingMeritking girişcasibom girişgüvenilir bahis sitelerigüvenilir bahis sitelericasibom girişcasibom giriş1xbetbahiscombycasinoikimisliorisbetkaçak maç izlecasibomataşehir escortjojobet girişsahabet girişmatadorbetcasibomMeritkingjojobetcasibomMeritkingMeritking girişcasibom girişgüvenilir bahis sitelerigüvenilir bahis sitelericasibom girişcasibom giriş
gaziantep evden eve nakliyatgaziantep evden eve taşımacılıkoto çekicipoodleantika alanlargebze evden eve nakliyateryaman evden eve nakliyatEtimesgut evden eve nakliyatmamak evden eve nakliyatantika eşya alankitap alanlarsatılık pomeranian boo ilanlarıpoodlefree cheatsaşk büyüsüKadıköy Eşya DepolamaMapsgaziantep evden eve nakliyatgaziantep evden eve taşımacılıkoto çekicipoodleantika alanlargebze evden eve nakliyateryaman evden eve nakliyatEtimesgut evden eve nakliyatmamak evden eve nakliyatantika eşya alankitap alanlarsatılık pomeranian boo ilanlarıpoodlefree cheatsaşk büyüsüKadıköy Eşya DepolamaMaps