Le collectif pour un congé de maternité paisible milite pour un congé de six mois pour les mères et d'un mois pour les pères. Une équipe de 3TV et WAT FM a interrogé des membres du collectif afin de comprendre leurs motivations. Selon Nina LOMPO, membre du collectif, reprendre une activité professionnelle rend difficile l'allaitement exclusif des nouveaux nés. "Beaucoup de mamans sont obligées de faire un allaitement mixte pour permettre au bébé de survivre pendant que nous sommes au travail" a-t-elle affirmé. En effet, selon les recommandations de l'OMS le nouveau-né doit être exclusivement allaité au sein les 6 mois suivant sa naissance. Quant à l'allongement de quatre semaines du congé paternité, cela permettrait aux hommes de "s'impliquer dans la gestion du bébé et s'occuper des dossiers administratifs", a déclaré Prisca KABORE, membre du collectif. Le collectif propose également un accompagnement de l'Etat en prélevant une portion du budget alloué à la gratuité des soins des enfants de 0 à 5 ans. Une pétition a été lancée sur les réseaux sociaux en mai dernier, une fois les 15 000 signatures obtenues, elle sera soumise au président de l'Assemblée nationale.
Le minaret de la grande mosquée de Dioulassoba s'est finalement effondré ce vendredi 13 août 2021. Le 8 Août dernier, une partie du minaret s'était écroulée peu après la prière de 13h, selon des fidèles. Sur un besoin de 527 831 073 francs CFA, 225 796 675 francs CFA avaient été collectés, a indiqué le coordinateur du projet de réhabilitation. Les deux premières phases des travaux ont été officiellement remises le 5 septembre 2019 mais le chantier n'était pas encore achevé.
"Les forces de l'ordre ont stationné devant le domicile de Pascal Zaïda tôt ce vendredi autour de 6h45 mn", nous a confié un de ses proches. Il ignore pour l'instant le motif de leur présence mais selon lui, il se pourrait qu'il ait un lien avec la conférence de presse tenue ce 12 août par la Coordination nationale des OSC pour la Patrie (COP). Marcel Tankoano, son binôme du présidium lors du point de presse dit n'avoir pas encore reçu la visite des forces de l'ordre. Interrogé sur les raisons de l'arrestation de Pascal Zaïda par la Brigade Anti criminalité, Marcel Tankoano, membre de la Coordination nationale des OSC pour la Patrie (COP) a expliqué que ‘’c’est la hiérarchie militaire qui veut l’entendre sur le point de presse qu’il a animé hier 12 août. Selon ce que le commissaire nous a dit, on reproche à Pascal Zaïda d’avoir dit « Toutes les conditions sont réunies pour que ce régime quitte ». Pour nous, cette interpellation est inacceptable. La BAC a escaladé le mur du voisin pour rentrer dans le domicile de Zaïda , nous pensons qu’une convocation aurait suffit… Nous sommes dans l’attente de son avocat mais le commissaire nous a informé que s’il ne vient pas au bout de 2H, Zaïda sera auditionné ’’.
Face à la presse ce 12 août 2021, la Coordination nationale des OSC pour la Patrie (COP) a dépeint une situation sociopolitique chaotique avec une insécurité grandissante, la vie chère, la crise foncière et humanitaire. Pour elle, la machine gouvernementale est en panne d'initiative, d'anticipation et de volonté politique. "Les Burkinabè sont lassés par la fourberie du gouvernement MPP et ses alliés dont la spécialité depuis six (06) ans est la gabegie, le pillage, les détournements, le mensonge, l'arrogance et l'insouciance", estime Pascal Zaïda. Au regard de cette situation, la COP dit sonner l'alerte afin d'éviter le pire car "demain qui n'est plus loin, nous serons encore dans la rue contre son gré mais à lui demander de payer cash les turpitudes et drames de sa politique irresponsables." Pour Marcel Tankoano, des Burkinabè ne mesurent toujours pas encore l'ampleur de la situation. Pour eux "tant que à Ouagadougou, l'on arrive à circuler librement et consommer la bière, la vie peut suivre son cours", a-t-il regretté. Au sujet de la réconciliation nationale, la COP plaide pour le retour des exilés en l'occurrence, l'ex-président Blaise Compaoré avec un scénario à l'ivoirienne. "Je ne suis pas contre le jugement de Blaise Compaoré mais cette justice est partisane. Pourquoi ne pas s'inspirer du cas de la Côte d'Ivoire où malgré sa condamnation à 20 ans de prison, Laurent Gbagbo est rentré dans son pays ?", s'interroge Pascal Zaïda.
Page 9 sur 46

3TV

  • 3TV est une chaine de télévision filiale de TAM TAM GROUPE PRESSE (2TGP). Emettant de Ouagadougou la capitale du Burkina Faso, elle est l'une des télés locales les plus populaires et l'une des plus suivies. Elle émet 24h/24 sur le numéro 254 du bouquet Canal+, sur la TNT du Burkina Faso, sur ce site et sur son application mobile.

Nous contacter

Avenue Banbanguida, Rue 29-32
Ouagadougou, 10 BP 764
Burkina Faso
+226 25 36 23 53
Mobile: +226 66 67 04 04
3tv.bf

Application Mobile

  • QR Code Application Androïde